Plein les mirettes avec Zhdanov…

Marre de vos lunettes? D’avoir les yeux secs et impossibles à ouvrir au réveil? Découvrez avec nous aujourd’hui la méthode Zhdanov. Seulement pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux…

Des muscles pas comme les autres?

Vous êtes sportif ? Peut-être que vous aussi vous pratiquez le SYSTEMA ? Alors, vous ne contredirez sans doute pas les affirmations suivantes : on muscle nos fessiers, on s’endurcit la ceinture abdominale et on encaisse sans sourciller des mandales qui ramèneraient quiconque à l’âge de Pierre (Pierre ?) mais à quoi bon … si on ne voit pas le poing qui nous arrive droit dans la gueule ? (Il va faire tout noir ?!)

En billet introductif de ce blog, un article consacré au Systema (art martial russe), et au plus grand pays du monde –par la taille, en ce qui concerne le reste, on verra… – la Russie et à ses traditions en matière de santé, notamment… je vous propose donc, chers lecteurs, de quoi vous muscler les mirettes (et, si tout va bien, de reléguer vos lunettes de hipster au rang d’objet has been !)

Je tiens à dire, en préambule, que je porte portais moi-même des lunettes depuis ma plus tendre enfance, jusqu’au jour où, par hasard, un Sibérien a réussi à m’en libérer, le professeur Vladimir Guéorgyevitch Zhdanov. Pas de charlatanerie là-dedans, ou de sectarisme (plus athée que moi, tu meurs), mais des exercices à effectuer régulièrement pour détendre et rendre leur mobilité (tiens tiens, ça sent le Systema ce truc-là) à nos yeux très sollicités. Notamment par les écrans et la lecture de ce blog. Accessoirement.

Depuis de nombreuses années, Zhdanov, sibérien d’origine, s’évertue à faire connaître de par le monde une méthode de réhabilitation de la vue qu’il attribue à l’ophtalmologiste New Yorkais William Bates. Vous pourrez en apprendre plus à son propos en suivant ce lien, sinon, passons directement au vif du sujet.

Pour en revenir à mon cas, je me pensais assez mal loti au niveau des yeux depuis ma jeunesse : conjonctivites à répétition, astigmatisme d’un côté et hypermétropie de l’autre, 3 opérations des paupières pour faire retirer des chalazions, syndrome de sécheresse oculaire sévère, immenses difficultés à conduire de nuit.

Ça fait beaucoup, je dois dire.

Lorsque je suis tombé, au hasard de mes (nombreuses) errances sur l’Internet russe, sur un séminaire filmé du fameux professeur Zhdanov, je n’en attendais absolument rien, chaussé comme je l’étais de mes lunettes flambant neuves. J’ai donc commencé à le regarder par curiosité et dépourvu d’une extrême conviction. C’était un peu mou, pas franchement passionnant, pour tout dire, de voir ce bonhomme barbu et bien en chair faire des schémas d’yeux à la craie sur un vieux tableau.

Puis, au détour de ses explications, il a parlé d’un personnage que je connaissais déjà, un certain Fyodor Ouglov (né en 1903, décédé en 2008), connu après son passage dans le Guiness des records comme étant le plus vieux chirurgien du monde en activité. On rappelait à l’envi que, malgré son âge plus qu’avancé, le chirurgien lisait encore son journal, conduisait sa voiture et opérait sans lunettes. Pourtant, sur les photos de sa jeunesse, le fameux docteur était affublé d’énormes verres correcteurs. Jusqu’à sa rencontre avec Zhdanov…

Ça a fait tilt.Si ça a marché soi-disant pour Ouglov, alors pourquoi pas pour moi ?

J’étais loin d’imaginer à ce moment-là qu’effectivement, trois semaines plus tard, je rangerais mes lunettes dans leur étui pour ne plus jamais les reprendre depuis (lunettes de soleil comprises !). Après des débuts peu prometteurs pourtant, et une sensation douloureuse au niveau d’un muscle de mon œil droit, j’ai été forcé de me rendre aux évidences avancées par Zhdanov : on prend le temps de se laver plusieurs fois par jour le corps ou les mains, de prendre soin de notre peau, de nos cheveux… mais on n’accorde aucune importance à nos yeux. Le culte du corps qui bombe nos fessiers et durcit nos pectoraux s’est arrêté en dessous du menton. C’est pourtant grâce à nos yeux que l’on voit le monde, que l’on perçoit ses proches, les couleurs, la beauté. Trêve de philosophie, tout ça pour dire que : ça marche !

Eh puis, avouez qu’un opticien qui vous reçoit en costume Gucci, vous vend une paire de lunettes hors de prix tout en vous en offrant une deuxième paire gratuite parce que vous êtes gentil, ça devrait nous mettre la puce à l’oreille, pas vrai ?

Alors, trêve de galéjades, deux variantes s’offrent désormais à vous, chers lecteurs : regarder Zhdanov en VO pour les russophones (c’est par ici) ou lire l’intégralité de son cours, traduit du russe par mes soins en suivant ce lien (ce sera bientôt par là, en attendant, jetez un œil [et le bon] à la fiche récapitulative en bas de cette page).

Attention cependant, le professeur Zhdanov contrindique catégoriquement sa méthode pour les gens ayant subi une opération des yeux depuis moins de six mois ou atteints d’un décollement de la rétine !

Si vous n’êtes pas de ceux-là, vous pouvez passer directement aux exercices que vous avez, regroupés sur cette fiche ! Après trois semaines d’exos, revenez-nous dire si ça a marché aussi bien que pour moi !

Franco-russement vôtre.

 

 

Publicités