Surtout, n’allez pas lui dire qu’il est gros!

237085682

Si vous avez du mal avec le Système-D (il n’y a qu’Angus Mc Gyver qui soit capable de combattre trois adversaires avec un cure-dent et une pince à linge), passez plutôt au SystemA. Nonobstant un léger surpoids et un visage de poupon, Mikhaïl Ryabko (que vous voyez au dessus en train de faire valser un brave gars) est le fondateur du Systema éponyme (le Systema Ryabko, plus connu sous le seul nom de Systema). A ne pas confondre avec celui d’un certain Kadoshnikov dont nous reparlerons prochainement dans un autre article… Le Systema est un art martial à-la-russe qui se veut le digne descendant des arts martiaux que pratiquaient autrefois les Богатыри (bogatyry), les grands guerriers de l’époque médiévale russe.

Étonnamment, en voyant ce gros bonhomme à la bouille sympathique, on est en droit de douter qu’il soit capable de faire du mal à qui que ce soit. C’est sans doute la première grosse erreur (ou la dernière, au choix). C’est-à-dire que ledit bonhomme a un sacré palmarès derrière lui. Il a appris à se battre, tout d’abord, avec son oncle, qui faisait partie des Соколы Сталина (les faucons de Staline), qui n’étaient autres que la garde rapprochée du tyran rouge. Classées « très secret » à l’époque, évidemment, les méthodes de combat de ce groupe d’élite ont été transmises au petit Mikhaïl qui s’en est ensuite servi dans une carrière bien remplie : dans la police (département de la sécurité du MVD), entraînement des gardes du corps ministériels, conseiller auprès du Ministre de la Justice, sous-directeur de Département d’organisation du Ministère de la Justice, assistant du Procureur général de la Russie, 10 ans dans les commandos d’élite : opérations militaires diverses, récupération d’otages, instructeur des forces spéciales Spetznaz.

Certains de ses détracteurs diront qu’il est impossible de vérifier la provenance de ses connaissances martiales, qui d’ailleurs n’apparaissent que rarement y compris sur internet (regardez par ici une petite vidéo où Mikhaïl fait une fameuse démonstration de sa patate magique…). De même, on retrouve de nombreux articles sur internet qui mettent en doute tantôt son appartenance à la Spetznaz, tantôt ses liens avec l’Église orthodoxe russe, tantôt ses méthodes d’enseignement et l’utilité de ses techniques…

Très étrangement, à en croire ceux qui ont expérimenté les cours avec lui, les doutes s’envolent dès les premières minutes. Impossible de l’avoir, même par surprise, il a toujours une longueur d’avance avec ses petits bras potelés…

Rappelons également que son meilleur élève (selon ses mots), Vladimir Vassiliev, est reconnu internationalement comme un des plus grands experts du combat rapproché et des meilleurs instructeurs de rang mondial. Le succès expansif du Systema a travers le monde démontre par lui-même l’intérêt grandissant pour la matière, et de nombreux pratiquants ayant déjà un bagage bien rempli côté arts martiaux se tournent vers les enseignements de Ryabko et de Vassiliev (dont nous reparlerons plus en détails dans un prochain article). Si vous voulez en apprendre davantage sur le Systema en lui-même, point besoin pour notre équipe d’écrire à ce sujet, d’autres l’ont fait bien avant nous et nous leur laissons volontiers les lauriers (jetez un œil au site de l’école de Vassiliev (en Anglais), de Ryabko (en Russe et en Anglais) ou sur la super description réalisée par les passionnés de Systema Atlantique (en Français) !

Alors, la prochaine fois que vous voyez un petit gros, réfléchissez-y à deux fois avant d’essayer de lui piquer son quatre-heures ! Sinon, ça pourrait vous faire cet effet-là…

Publicités